• Manons de Monsieur Pierson

La Pâtisserie Pierson, trois générations de boulangers!

Dès 1919, au lendemain de la première guerre mondiale, Georges Pierson ouvre un commerce de grains le long de la Nationale 4 alors qu’à cette époque, s’installer près d’une gare offrait plus de chance de prospérer. Georges a une idée derrière la tête. En effet, outre son commerce de grains, il se met à fabriquer du pain ainsi que de la petite pâtisserie.

Pari gagné ! En effet, l’automobile se développe rapidement dans les décennies qui suivent. La Pâtisserie Pierson va devenir une halte privilégiée pour tout voyageur empruntant la Nationale 4 qui était jusqu’au milieu des années septante l’unique route reliant les Ardennes à Bruxelles.

Au vu de l’évolution de l’automobile, la Nationale devient bientôt trop étroite et en 1962,  il faut l’élargir. D’une certaine manière, cela tombe bien car les bâtiments abritant la Pâtisserie devront eux aussi être transformés et agrandis. A cette époque, ce sont Willy, le fils de Georges, et son épouse qui président aux destinées du commerce. Ce sont eux qui prennent la décision de faire construire les bâtiments actuels.

En 1986, c’est au tour de la troisième génération en la personne de Luc Pierson,  assisté de son épouse, de reprendre les rênes de l’entreprise et de veiller à préserver les traditions qui ont fait la renommée de la Pâtisserie Pierson.

 

Ancienne photo